Au Niger, l’audience menaçant l’immunité du président déchu Mohamed Bazoum est reportée au 7 juin

0
119

Les autorités militaires au pouvoir à Niamey accusent l’ancien chef de l’Etat, renversé en juillet 2023, de « haute trahison » et d’« atteinte à la sûreté » du pays.

Leave a reply