En Estonie et en Lettonie, les russophones entre intégration et suspicion

0
140

Une partie de la population des deux Etats baltes continue aujourd’hui de parler le russe, héritage de l’époque soviétique. Depuis l’invasion de l’Ukraine par la Russie, Tallinn et Riga multiplient les mesures pour intégrer ces russophones et réduire les risques pour la sécurité de leur petit pays.

Leave a reply