Quand « BIT Haïti » fait du théâtre un outil pour redonner espoir aux enfants dans les camps

0
14

Les conséquences des violences des gangs armés dans la zone métropolitaine de Port-au-Prince sont énormes. Des familles fuient la capitale et d’autres se sont réfugiées dans des camps. La troupe de théâtre BIT Haïti veut redonner espoir aux enfants se trouvant dans des camps de déplacés en proposant le projet « Teyat Kwape vyolans ». Trois camps de déplacés bénéficieront de ce projet du 13 au 24 mai 2024.

Les enfants des camps de déplacés ne sont pas jetés aux oubliettes. En effet, la Brigade d’Intervention Théatrale d’Haïti (BIT Haïti) propose le projet « Teyat pour kwape vyolans » au profit de ces gamins chassés par les bandits armés de la capitale. Ce projet consiste non seulement à offrir une formation et une animation théâtral mais vise aussi à encourager la résilience chez ces enfants traumatisés.

« Les déplacés vivent dans des conditions de grande précarité, avec une absence d’eau potable, une promiscuité constante, une exposition accrue aux maladies dermatologiques et un manque total de divertissement et de loisirs », a sensibilisé cette structure qui veut apporter son grain de sel en proposant le théâtre comme outil efficace.

Consciente que les enfants en bas âge ont ce grand besoin de divertissement et de loisirs, la BIT Haïti a fait savoir qu’il s’avère nécessaire de mettre sur pied des initiatives artistiques et culturelles pour restaurer l’espoir et promouvoir la résilience chez les enfants.

Ces enfants auront, le privilège de participer aux ateliers de théâtre, aux projections cinématographiques et offriront un spectacle de restitution ce 24 mai, le dernier jour, selon Angy Desravines, attachée de cette structure.
A rappeler que ces enfants sont au nombre de onze.

Richarson Bigot
[email protected]

Leave a reply