Actifs russes gelés : « Les Européens ont arbitré avec le plus de prudence possible »

0
118

Alors que les Etats-Unis poussent pour une confiscation complète des actifs, l’Europe n’a pas voulu franchir ce pas, qui reviendrait à s’asseoir sur le droit international, et a décidé qu’elle pourrait utiliser les intérêts financiers générés par les avoirs pour aider l’Ukraine, observe Philippe Escande, éditorialiste économique au « Monde ».

Leave a reply