« Avec un score attendu de 32 % aux européennes, le Rassemblement national devrait affoler le patronat  »

0
92

Si la dédiabolisation du parti d’extrême droite est loin d’être acquise parmi les chefs d’entreprise, ces derniers n’en restent pas moins prudents, explique, dans sa chronique, Jean-Michel Bezat, journaliste au « Monde ».

Leave a reply