Discours de la Sorbonne : « Pour que l’Europe agisse de façon unie, il faudra dépasser la tentation du repli national »

0
177

Si Emmanuel Macron, le 25 avril, a prôné l’unité au sein de l’Union européenne pour faire face aux tensions géopolitiques et aux défis économiques, il risque cependant d’avoir donné l’impression de se soucier d’abord des intérêts français, souligne Thierry Chopin, de l’Institut Jacques Delors, dans une tribune au « Monde ».

Leave a reply