En Haïti, la montée en puissance des gangs leur permet de revendiquer le pouvoir

0
121

La démission du premier ministre, Ariel Henry, a mis en lumière la montée en puissance des groupes criminels qui terrorisent le pays : longtemps financés et contrôlés par des élus et des hommes d’affaires corrompus, ils s’affranchissent progressivement de leurs parrains, au point de tenter d’imposer leur agenda politique.

Leave a reply