Etat d’urgence à Port-au-Prince, en proie à la violence des gangs : « Tout le monde a peur »

0
91

Le gouvernement a déclaré l’état d’urgence pour 72 heures dans la capitale haïtienne, confrontée, depuis le 29 février, à un déchaînement de violences commises par les bandes surarmées qui veulent renverser le premier ministre, Ariel Henry, en déplacement à l’étranger.

Leave a reply