Européennes : que sont devenus les électeurs macronistes ?

0
96

Alors qu’Emmanuel Macron obtenait 28 % des suffrages lors du premier tour de la présidentielle, la liste de la majorité stagne à 16 % d’intentions de vote pour le scrutin du 9 juin. A partir de la quatrième vague de l’enquête Ipsos, en partenariat avec le Cevipof, l’Institut Montaigne et « Le Monde », Gilles Finchelstein analyse les ressorts de la volatilité de cet électorat.

Leave a reply