Force multinationale : les 400 premiers Kenyans arrivent en Haïti

0
185

Après de longs mois d’attente, la mission multinationale de sécurité en soutien à la police nationale d’Haïti commence à montrer son visage. Ce mardi 25 juin 2024, à bord d’un avion de la compagnie aérienne Kenya Airways, est arrivé un premier contingent de policiers kenyans dans le cadre de cette mission. Dans l’intervalle, le Premier ministre Garry Conille salue le gouvernement kenyan pour sa détermination.

La situation sécuritaire du pays s’est détériorée ces trois dernières années. La population haïtienne connaît l’enfer, les bandits armés règnent en maître.
Une période marquée surtout par de nombreux cas de viols, de kidnapping, d’assassinats, d’incendies de maisons, de véhicules entre autres.

La population haïtienne ne sait toujours pas à quel saint se vouer. Le gouvernement d’Ariel Henry avait fait appel à la communauté internationale en vue de l’envoi en Haïti d’une mission étrangère afin d’épauler la police nationale pour mettre hors d’état de nuire les malfrats qui terrorisent la population, laissée-pour-contre.

En effet, après plusieurs mois d’attente, le doute commence à se dissiper. Une base pour accueillir les policiers de la MMSS est construite à Clercine, des matériels sont stockés et d’autres formalités ont déjà été remplies dans le cadre de cette mission.

Le lundi 24 juin 2024, l’avion Kenya Airways a laissé Nairobi, la capitale du Kenya, en direction d’Haiti. Après plusieurs heures de vol, cet appareil gigantesque a fini par atterrir sur le tarmac de l’aéroport Toussaint Louverture à Port-ai-Prince. Sous les yeux curieux de la presse, des employés de l’aéroport et des hauts gradés de la police, 400 policiers kényan ont foulé le sol avec beaucoup d’enthousiasme.

Sur son compte X, le Premier ministre Garry Conille salue la détermination du gouvernement kenyan et de son peuple à accompagner Haïti dans la lutte contre l’insécurité qui la ronge.

Les Haïtiens se sont montrés très satisfaits quant à l’arrivée de ce contingent de policiers. A l’unanimité, ils espèrent tous que l’ordre et la sécurité finiront pas se rétablir et que les bandits seront définitivement neutralisés.

Richarson Bigot
[email protected]

Comments are closed.