L’OPC exige des changements au niveau du Haut-commandement de la PNH

0
10

L’Office de la Protection du Citoyen (OPC) n’a pas mis de temps pour réagir suite à l’assassinat des trois policiers par le gang armé dirigé par Barbecue. En effet, via une note de presse l’OPC, sans langue de bois, exige des changements au niveau du Haut-commandement de la police nationale haïtienne. De nouvelles victimes au sein de la PNH, dans le camp ennemi c’est la quiétude absolue.

L’OPC a craché sa colère et sa profonde indignation à moins de 24 heures après l’assassinat de trois Policiers de l’Unité Temporaire Anti-Gang (UTAG) le dimanche 9 juin 2024 au niveau de Delmas.

« Encore une fois, de vaillants et courageux policiers sont tombés sous les balles assassines en dépit des messages et appels de détresse adressés á la direction générale de la Police nationale, incapable de protéger les policiers et d’assurer la sécurité de la
population », s’est plaint l’OPC suite à ce triple assassinat crapuleux qui porte l’empreinte des bandits armés opérant pour le compte de la coalition criminelle dénommée « Viv Ansanm ».

Face à cette situation révoltante et accablante, l’OPC n’y va pas par quatre chemins pour exiger des changements au niveau du Haut-Commandement de la PNH.

Dans la foulée, l’OPC croit dur comme fer que l’amélioration des conditions sécuritaires dans le pays passe par des changements au niveau de la direction générale de la PNH, laquelle institution est accusée à tort et à travers d’être de connivence avec les gangs. L’OPC encourage aussi le démarrage d’un plan de vetting sous la supervision d’une instance polyvalente, compétente composée de techniciens chevronnés.

Toujours via cette note, l’OPC appelle à une solidarité entre les policières et les policiers des différentes unités spécialisées pour freiner les assassinats en série de leurs frères d’armes.

Richarson Bigot
[email protected]

Leave a reply