Au Maroc, un trafic de nouveau-nés relance le débat sur les nombreux abandons

0
112

Alors qu’une révision du code de la famille est attendue, les associations plaident pour la reconnaissance systématique de la paternité avec un test ADN et réclament une réforme de la kafala, cette prise en charge spécifique au droit marocain qui ne donne droit ni à la filiation ni à l’héritage.

Leave a reply