Haïti : à Port-au-Prince, plus de 50 000 personnes ont fui la violence des gangs

0
56

Depuis fin février, les puissants gangs haïtiens se sont associés pour attaquer les postes de police, les prisons, l’aéroport et le port maritime, dans le but d’évincer le premier ministre, Ariel Henry, qui a annoncé sa démission le 11 mars.

Leave a reply