La mort du président iranien ne devrait pas bousculer les équilibres de « l’axe de la résistance »

0
86

Après la mort d’Ebrahim Raïssi et de son chef de la diplomatie, tant les alliés de la République islamique que ses traditionnels rivaux sunnites ont envoyé des messages de condoléances dénués d’alarmisme, signe du climat de détente qu’ils cherchent à préserver dans la région.

Leave a reply